• 1

Alliance BAYROU - MACRON

« Parce que le risque est immense [de voir Marine Le Pen élue à la Présidence de la république], et que les français sont désorientés et souvent désespérés, j’ai décidé, de faire à Emmanuel Macron, une offre d’alliance ». Parce qu’il ne sera pas possible de gouverner « sans travail en commun des grandes forces démocratiques, de la droite républicaine jusqu’à la gauche réformiste ». (déclaration de F. BAYROU le 22 février 2017)

Cette offre a été acceptée le jour même par Emmanuel Macron en ces termes : « l’alliance proposée par François Bayrou porte sur les valeurs et les idées » et « s’inscrit pleinement dans la démarche de renouvellement et de rassemblement qui est la nôtre ».

Cette alliance est historiquement très cohérente, puisque François Bayrou, qui a depuis 15 ans incarné un centre non pas « entre » la droite et la gauche, mais « autre » et qui a rassemblé plus de 18% des voix à la présidentielle de 2007, a, en fait, tracé un chemin dans lequel s’inscrit aujourd’hui Emmanuel Macron : « je ne me résous pas à être enfermé dans des clivages d’un autre temps qui ne permettent plus de répondre aux défis du monde et de notre pays » (son livre Révolution). « Sur les grandes questions [rapport au travail, nouvelles inégalités, rapport au monde et à l’Europe...] la gauche et la droite sont profondément divisées, et de ce fait, empêchées d’agir ».

La section MoDem de Fontenay aux Roses approuve cette alliance.

A propos du bilan après trois ans de M. Vastel

Dans quelques semaines, l’équipe municipale sera à mi mandat, arrêtons nous quelques instants sur le bilan présenté par la majorité.

Avec les moyens numériques de prise de photos, et internet, une nouvelle tradition est apparue depuis peu dans les familles : pour souhaiter les vœux, on envoie une carte postale avec les photos des enfants de l’année écoulée. Cela permet de se mettre à jour avec les petits nouveaux, et de se rappeler les bons moments.

C’est sans doute cette nouvelle tradition qu’a voulu nous faire goûter notre nouveau maire, en nous faisant parvenir à tous un lourd catalogue de 16 pages, qui n’apporte rien de nouveau, puisque bien sûr constitué de clichés déjà bien en vue dans le magazine communal. A moins, que ce ne soit pour occuper l’équipe de la "comm…" qui paraît-il aurait quadruplé depuis le maire précédent… Et combien de  temps et d’argent tout cela a-t-il coûté à notre ville?

Un PLU sans ambition

1. Un projet urbain global…

L’esthétique urbaine de notre ville est schématiquement le résultat des constructions intensives du Maire Dolivet, puis du quasi immobilisme des 20 ans de Pascal Buchet. En décembre 2011, le MoDem de Fontenay distribuait un tract qui se concluait par la phrase suivante : « après 18 ans, l’équipe Buchet n’a jamais eu l’ambition de réfléchir à un projet urbain global pour Fontenay ».

Cinq années plus tard, avec une équipe municipale toute neuve, et l’opportunité de construire à partir de zéro un nouveau plan d’urbanisme – le PLU – on a malheureusement l’impression que l’état d’esprit  n’a pas changé.

 

Un PLU, c’est compliqué !

Cet article fait suite à l’article déposé sur notre site le 19 novembre : ‘C’est quoi un PLU ?’

Il a comme objet de faire toucher du doigt la complexité de l’ensemble, et d’essayer de cerner les sources de blocage qui peuvent résulter d’une rédaction mal maitrisée.

1 Une complexité objective

L’élaboration d’un PLU, ou d’un POS du reste, est une opération par nature complexe :

  • Ces plans ont comme ambition de préparer le futur à long terme de toute la ville, avec un objectif ambitieux de réalisation de 2690 logements (dont 1500 nouveaux) entre 2012 et 2030.
  • C’est un plan qui doit pouvoir durer pendant une période longue, même s’il peut être modifié à discrétion par les autorités (le Territoire actuellement).
  • Il doit être juridiquement solide (respecter strictement moult textes de lois et règlements) pour éviter les contestations et les blocages.

C’est quoi un PLU ?

Préambule : le Plan Local d’Urbanisme (PLU) est simultanément un sujet important et complexe. Le MoDem propose d’aborder le sujet par une suite d’articles qui seront mis en ligne régulièrement.

Le PLU a été créé à l’occasion de la loi SRU du 13 décembre 2000. Depuis, le cadre de ce document a fortement évolué au travers notamment des lois MAPTAM (janvier 2014) et ALUR (mars 2014), puis NoTRE (août 2015) pour finir par le décret de décembre 2015.

A travers ces différentes initiatives, l’esprit qui a animé les majorités nationales successives, est de limiter l’étalement urbain afin de protéger les espaces non urbanisés, tout en permettant le développement du logement pour accueillir tout à chacun. Par conséquent, qu’une commune possède ou non du foncier disponible, la disponibilité de nouveaux logements doit se faire par une construction de la ville sur la ville.

Fontenay Aux Roses

Fontenay11.jpg