• 1

Voter BOURLANGES

La section MoDem de Fontenay-aux-Roses a soutenu Emmanuel Macron depuis son alliance avec François Bayrou-Macron (22 février), et maintenant elle participe activement à la campagne du candidat MoDem investi par la majorité présidentielle pour les législatives.

Laurent Vastel, quant à lui,  est un soutien historique de Messieurs Fillon et Pemezec. C’est bien connu. Mais il a semblé récemment s’être rallié an candidat MoDem… comme le laisse à penser la photo ci-contre, extraite du tract Bourlanges du 3 juin.
Tout cela bien sûr, sans abandonner ses anciens amis : ce même jour on trouve au marché sa photo à la fois sur le tract Bourlanges comme sur le tract Pemezec.

A la veille de ce second tour, le MoDem de Fontenay appelle bien sûr tous les électeurs de notre circonscription à voter pour son candidat, afin de donner à notre nouveau Président les moyens de gouverner : Jean-Louis Bourlanges sera en effet, au sein du groupe Modem de l’assemblée nationale, un soutien fidèle et efficace au Président de la République.

sans ambuguïté

Depuis quelques mois la recomposition du paysage politique est en marche. Cette recomposition autour de nouveaux pôles doit permettre l’éclaircissement autour de projets concurrents. Cette refondation, salutaire, se fait avec de nouveaux venus et également avec des hommes et des femmes déjà engagés. Le bouleversement, en cours, fait bouger des frontières politiques entrainant le repositionnement de partis ou de personnes sur ce nouvel échiquier.

Concernant l’axe des « progressistes », qui intéresse en premier lieu le MoDem, cette recomposition s’élabore autour du projet : une Europe approfondie, une économie libérée, une solidarité adaptée à notre nouveau monde et une moralisation accrue de la vie politique.

Pour réussir la refondation, les acteurs de ce pôle doivent être accueillants et vigilants à tout instant, et ce d’autant plus que l’adhésion est tardive. Pour la clarification, cette attention doit éviter notamment le grand écart qui pourrait être tenté par certain.

Sans prendre comme référence(1) la mise en examen du candidat Philippe PEMEZEC(2), l’annulation par le Conseil Constitutionnel de l’élection de ce candidat aux élections législatives de 2007, rend le soutien à Philippe PEMEZEC en 2017 incompatible de notre projet.

 

(1) il faut savoir respecter le droit de présomption d'innocence

(2) Article du Parisien du 27 avril 2017

 

Présidentielles 2007-2017 à Fontenay

 Au premier tour de l’élection présidentielle 2017, Emmanuel Macron est à Fontenay-aux-Roses largement en tête avec 34.7 % des suffrages exprimés. Il amplifie donc le suffrage obtenu par François Bayrou en 2007 (23.3 %).

Cette victoire se fait essentiellement au détriment de la droite (-11%), alors que la gauche connaît un transfert de voix entre ses composantes, PS d’une part et PC/Insoumis d’autre part. 

candidats

2007

2017

J.M Le PEN / M. Le PEN 5,1% 8,1%
N. SARKOZY / F. FILLON 30,1% 20%
F. BAYROU / E. MACRON 23,3% 34,7%
S. ROYAL / B. HAMON 30,1% 9,4%
M.G. BUFFET / J.L. MELENCHON 1,9% 20,7%

 

C'est une bonne nouvelle que de voir devenir réalité, ces 2 piliers du projet porté par F. BAYROU que sont :

  • un projet autour de l'Europe, du libéralisme économique,  d'une sensibilité sociale et de la moralisation de la vie politique,
  • le dépassement des clivages politiques.

ERRATUM

Un lecteur attentif du site du Modem de Fontenay aux Roses, nous a fait part d’une erreur figurant dans l’article mis sur notre site le 17 Mars 2017 Nous le remercions de sa vigilance, et malgré l’erreur modeste, nous mettons un point d’honneur à la rectifier. Nous pensons en effet que la transparence est le premier élément de la démocratie aussi, il est fondamental que les données fournies dans un argumentaire soient irréprochables.

Alliance BAYROU - MACRON

« Parce que le risque est immense [de voir Marine Le Pen élue à la Présidence de la république], et que les français sont désorientés et souvent désespérés, j’ai décidé, de faire à Emmanuel Macron, une offre d’alliance ». Parce qu’il ne sera pas possible de gouverner « sans travail en commun des grandes forces démocratiques, de la droite républicaine jusqu’à la gauche réformiste ». (déclaration de F. BAYROU le 22 février 2017)

Cette offre a été acceptée le jour même par Emmanuel Macron en ces termes : « l’alliance proposée par François Bayrou porte sur les valeurs et les idées » et « s’inscrit pleinement dans la démarche de renouvellement et de rassemblement qui est la nôtre ».

Cette alliance est historiquement très cohérente, puisque François Bayrou, qui a depuis 15 ans incarné un centre non pas « entre » la droite et la gauche, mais « autre » et qui a rassemblé plus de 18% des voix à la présidentielle de 2007, a, en fait, tracé un chemin dans lequel s’inscrit aujourd’hui Emmanuel Macron : « je ne me résous pas à être enfermé dans des clivages d’un autre temps qui ne permettent plus de répondre aux défis du monde et de notre pays » (son livre Révolution). « Sur les grandes questions [rapport au travail, nouvelles inégalités, rapport au monde et à l’Europe...] la gauche et la droite sont profondément divisées, et de ce fait, empêchées d’agir ».

La section MoDem de Fontenay aux Roses approuve cette alliance.

Fontenay Aux Roses

Fontenay5.jpg