• 1

La rénovation doit maitriser les temps (passé, avenir et délai)

 

Après plus de 25ans, il n’est que grand temps de rénover l’esplanade du château Laboissière en l'intégrant dans la place du Général De Gaulle c'est-à-dire en créant : un espace public central sans construction, entouré de bâtiments sur l’ensemble de son périmètre.

Cette rénovation doit s’inscrire dans plusieurs temps :

Le temps passé (patrimoine)

Pour la partie publique, la gestion de notre patrimoine arboré urbain qui est "LA" caractéristique d’aménagement de notre commune ;

La mise en valeur de notre patrimoine architectural que sont le château Laboissière, l’ancienne poste, les immeubles du 3-5 place du Général De Gaulle, par la maîtrise de l’esthétique des nouveaux bâtiments (ce que ne permet pas le PLU sur l’espace privé) ;

L’avenir

La nouvelle place doit illustrer l’intensification urbaine de la commune ;

Les délais

La rénovation doit comprendre plusieurs phases temporelles.

 

Transparences de toutes les actions municipales

 

L’action opérationnelle de la mairie se décline au travers des services municipaux et de structures publiques (Etablissement Public Administratif, Société Publique Locale d’Aménagement).

Pour apporter de la transparence à ses actions, la nouvelle majorité publie depuis 2 ans un rapport d’activités des services municipaux. Pour les structures publiques la situation est diverse :

  • SPLA-Panorama, comme l’exige la loi, rédige un rapport d’activités présenté au Conseil Municipal. En même temps, face au refus de l’actionnaire principal (le Maire de Clamart), il n’est pas permis à un élu de l’opposition d’être observateur au sein du Conseil d’Administration, comme l’autorise la loi.
  • EPA-Théâtre des Sources, depuis plusieurs années, publie sur Internet les procès verbaux des réunions du Conseil d’Administration.
  • EPA-CCJL, créé en 2015, ne rend pas public les comptes-rendus du Conseil d’Administration.

La fin de l’année s’approchant, la période de rédaction des bilans d’activités est ouverte. Nous réitérons notre souhait, déjà exprimé au travers d’un courrier (voir ci-dessous), que le C.A. de l’EPA-CCJL publie également ses comptes-rendus. Dans le même temps, la commune pourrait mettre en ligne le rapport d’activité de la SPLA.

 

Le 1er « fainéant » de Fontenay ! (avec un peu d’humour)

 

Le mot « fainéant » a été récemment remis à l’honneur par le Président de la République. Eh bien, depuis une vingtaine de jours, notre ville a dans ses rangs un illustre « fainéant »!

 En effet depuis le 29 septembre – suite à une affaire pour laquelle les derniers faits rendus publics sont pesants - un adjoint des plus importants de la ville, puisqu’en charge de l’urbanisme (et donc de la signature des permis de construire)  s’est vu retirer la quasi-totalité de ses délégations. Il ne lui reste plus que « l’écologie urbaine, et la lutte contre les nuisances et les pollutions » ; tâches certes fort importantes, mais qui devaient bien employer bien peu du temps dudit adjoint.

 Or, ce retrait de délégations s’est fait sans toucher à ses émoluments. Ce qui fait qu’il perçoit 100 % de la paie, pour bien moins du travail ; C’est donc bien un « fainéant » qui fait peu, et qui est bien rémunéré !

 Inversement, notre Maire qui reprend à sa charge les tâches retirées, mériterait que ses émoluments soient améliorés. On devrait, en toute équité,ajouter plusieurs centaines d’Euros aux 7 174 € auxquels a droit, chaque mois, notre cumulard de Maire, Conseiller Départemental et Vice-Président du Territoire…

 Pour rester dans le vocabulaire macronien, souhaitons que ce règlement de comptes ne « foute pas le bordel » dans notre belle municipalité.

 

 Nota : nous avons pris la peine d’informer directement cet illustre « fainéant » du vocable dont nous l’affublons…
 

 

réunion puplique

 Jean-Louis Bourlanges, député de notre 12ème circonscription,  et sa suppléante Carole Guillerm, ont échangé avec plus d'une cinquantaine de citoyens sur les sujets d'actualités au cours de la réunion publique du 9 octobre 2017 à Châtillon.

 Cette rencontre a permis, au député, de présenter sa vision pour le budget 2018. La question d'un citoyen,  lui a également donné l'occasion d'exprimer le besoin de réforme des systèmes de seuils concernant les différents dispositifs d'allocation.

 

Voter BOURLANGES

La section MoDem de Fontenay-aux-Roses a soutenu Emmanuel Macron depuis son alliance avec François Bayrou-Macron (22 février), et maintenant elle participe activement à la campagne du candidat MoDem investi par la majorité présidentielle pour les législatives.

Laurent Vastel, quant à lui,  est un soutien historique de Messieurs Fillon et Pemezec. C’est bien connu. Mais il a semblé récemment s’être rallié an candidat MoDem… comme le laisse à penser la photo ci-contre, extraite du tract Bourlanges du 3 juin.
Tout cela bien sûr, sans abandonner ses anciens amis : ce même jour on trouve au marché sa photo à la fois sur le tract Bourlanges comme sur le tract Pemezec.

A la veille de ce second tour, le MoDem de Fontenay appelle bien sûr tous les électeurs de notre circonscription à voter pour son candidat, afin de donner à notre nouveau Président les moyens de gouverner : Jean-Louis Bourlanges sera en effet, au sein du groupe Modem de l’assemblée nationale, un soutien fidèle et efficace au Président de la République.

Fontenay Aux Roses

Fontenay3.jpg